DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EGLISES DE TOUTE L’AFRIQUE (CETA) SUR LA VISITE RECEMMENT ORGANISEE AU SOUDAN DU SUD PAR UNE DELEGATION DE DIRIGEANTS EMINENTS D’EGLISES

DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EGLISES DE TOUTE L’AFRIQUE (CETA) SUR LA VISITE RECEMMENT ORGANISEE AU SOUDAN DU SUD PAR UNE DELEGATION DE DIRIGEANTS EMINENTS D’EGLISES 
 
Le Président du Soudan du Sud, S.E. Salva Kiir, promet aux églises africaines qu’il n’y aura plus de guerre
 
Le Président du Soudan du Sud, S.E. Salva Kiir, a promis aux églises africaines qu’il n’y aura pas de retour à la guerre dans le pays aussi longtemps qu’il restera Chef de l’Etat. 
 
Le Président Kiir, qui s’adressait à une délégation d’éminents dirigeants d’églises de la Conférence des Eglises de toute l’Afrique (CETA) le vendredi 20 novembre 2020 à Juba, la capitale du pays, a reconnu que la mise en œuvre de l’Accord renouvelé sur la résolution du conflit en République du Soudan du Sud (R-ARCSS) n’a pas évolué comme prévu, mais il a déclaré que des progrès considérables avaient été réalisés.
 
La délégation était dirigée par le Président de la CETA, le Révérend Arnold Temple, et était composée d’éminents dirigeants et agents d’églises et d’organisations œcuméniques, ainsi que du Rev.Dr. Lesmore Gibson Ezekiel, Directeur du département de Paix, Diaconie et Développement de la CETA, du Révérend Charles Berahino, Secrétaire Exécutif de la CETA pour la Paix et la Diaconie. L’équipe était dirigée par le Secrétaire Général du Conseil des Eglises du Soudan du Sud, le Père James Oyet
 
La délégation de la CETA était encore une fois au Soudan du Sud pour sa mission visant à encourager les différentes parties au conflit à opter pour la paix et la réconciliation, et à accompagner les églises du pays pendant cette période difficile. La mission s’est déroulée du 16 au 20 novembre 2020
 
Le Président Kiir a déclaré qu’il reconnaissait le rôle joué par la CETA pendant des années pour accompagner le peuple du Soudan du Sud depuis les luttes pour la libération jusqu’à l’époque actuelle où le pays est devenu Etat-nation indépendant et souverain.
 
Il a ajouté que son gouvernement n’épargnerait aucun effort pour relever les défis humanitaires qui se présentent en raison de nombreux facteurs dans le pays, mais avec l’aide de nombreuses organisations de développement et de secours.
 
Le révérend Temple a déclaré que l’équipe avait écouté attentivement de nombreuses parties prenantes au cours de la mission. Pour lui, l’achèvement du dialogue national deux jours avant leur arrivée était un indicateur positif de la volonté de paix dans le pays.
 
Il a demandé au Président Kiir de rendre opérationnelle la Commission Vérité, Réconciliation et Guérison dans le cadre de la Justice transitionnelle, de la redevabilité, de la réconciliation et de la guérison contenues dans le chapitre cinq de l’Accord revitalisé. « Bien sûr, il serait d’une grande valeur pour votre Excellence », a déclaré le Révérend Temple
 
Le révérend Temple a lancé un appel pathétique au Président Kiir pour qu’il puisse harmoniser toutes les différences et rétablir la confiance entre les élites politiques du Soudan du Sud, en notant que cela pouvait se refléter jusqu’aux citoyens ordinaires.
 
 « La confiance entre vous les politiciens est essentielle à la guérison et à la transformation de votre pays bien-aimé, Votre Excellence », a déclaré le Révérend Temple.
 
Parmi les autres dirigeants que la délégation a rencontrés, il y avait quelques dirigeants des églises qui constituent le Conseil des Eglises du Soudan du Sud, ainsi que le Président de la RJMEC-IGAD, le Général Charles Tai Gituai (Rtd), le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale, l’Honorable Amb. Beatrice Khamisa Wani, Esteban Sacco, le chef adjoint du bureau OCHA du Soudan du Sud, les dirigeants du Forum de la Société civile, et les représentants des pays des différents ministères spécialisés travaillant dans le pays.
 
A propos de la CETA
 
La Conférence des Eglises de toute l’Afrique est une organisation œcuménique continentale qui représente plus de 140 millions de chrétiens à travers le continent. La CETA est la plus grande association d’églises protestantes, anglicanes, orthodoxes et autochtones d’Afrique, et elle est membre du réseau œcuménique mondial. La CETA est une communauté de 193 membres qui comprend des églises, des Conseils nationaux d’églises, des institutions de formation théologique et laïques et d’autres organisations chrétiennes dans 42 pays africains.
 
Pour plus d’informations, veuillez contacter:- Rev. Dr. Lesmore Ezekiel; Tel:+254-717-150713;              Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.