Formation De Leaders Locaux Sur La Protection Et Le Bien-Etre De L’enfant

FORMATION DE LEADERS LOCAUX SUR LA PROTECTION ET LE BIEN-ETRE DE L’ENFANT

La section de la CETA chargée des jeunes et des enfants, dirigée par Madame Zipporah Mwaura, a organisé un atelier d’un jour, en collaboration avec le Conseil Consultatif de la zone de Parklands. L’atelier sur la protection et le bien-être de l’enfant s’est tenu à Nairobi, au Kenya, sur le thème : « Les systèmes et mécanismes pour la protection des enfants dans un conflit ». 

La formation a regroupé 15 participants provenant de ministères gouvernementaux, d’organisations communautaires, des enseignants de l’école primaire, des organisations religieuses et des leaders d’opinions. L’objectif principal de la formation était de permettre aux participants de comprendre comment prévenir, se préparer, répondre et garantir le bien-être des enfants en cas de conflit, dans le cadre de la sensibilisation civique avant les élections d’août 2017 au Kenya. Les objectifs de l’atelier étaient :

  • Le réseautage et le renforcement des capacités locales des personnes chargées des enfants dans la zone de Parklands et au sein des églises membres.
  • De fournir aux participants une occasion et une plateforme de partage d’informations et d’identification des lacunes dans la sécurité, le bien-être et le sauvetage des enfants dans des situations de conflit.
  • De faire un inventaire des cadres et des efforts faits dans la prévention et la protection des enfants dans les situations de conflits et dans les désastres.
  • Le partenariat/réseautage pour renforcer les systèmes et mécanismes existants en vue de protéger les enfants de façon optimale en période de conflits.

En vue de garantir la protection du bien-être de nos enfants en situation de conflits, les participants ont convenu :

  1. De l’importance pour les adultes de toujours promouvoir la paix dans leurs paroles.
  2. D’éduquer la population sur le fait que les élections sont un événement ponctuel, mais que nous devons lutter pour que la paix règne en tout temps.
  3. De garder un œil vigilant sur les enfants le jour des élections, leur apprendre à jouer dans les environs de leur domicile, pour qu’en cas d’urgence, ils puissent rapidement être rassemblés dans un même endroit.
  4. ue l’Eglise prie continuellement pour le bien-être des enfants et aussi des familles, puisque les enfants y sont formés, ils y apprennent à aimer, et leur histoire y est écrite et modelée.
  5. Que nous ne devons pas attendre que toute la communauté et la nation s’engagent dans la protection des enfants ; cette protection doit commencer avec chaque individu, à la maison, à l’école, à l’église et s’étendre à toute la communauté. 

Le principal document ayant servi de base à la formation est le manuel de protection de l’enfant de la CETA. L’atelier a été ouvert par la cheftaine de la zone de Parklands, Madame Pauline Njogu. La responsable du département de Théologie, vie de famille et justice du genre, la Rev. Dr. Lydia Mwaniki a aussi assisté à l’atelier en apportant les salutations du Secrétaire Général de la CETA aux participants et en conduisant l’étude contextuelle de la Bible sur le thème, en se basant sur Matthieu 19 : 13-15. 

 

Mme Zipporah Mwaura faisant sa communication sur le thème
Mme Zipporah Mwaura faisant sa communication sur le thème
Photo de famille des participants
Photo de famille des participants